Détroit et la lutte des intermittents du spectacle

A la veille de prendre la route des festivals d’été, les membres du groupe Détroit et leur équipe se déclarent solidaires de la poursuite du mouvement des intermittents du spectacle. Les attaques dont le statut a fait l’objet par la  donne du soit-disant « dialogue social » qui n’ont fait que stigmatiser des gens déjà fragiles sont totalement injustifiées. C’est encore une fois une concession au MEDEF et à ses vues unilatérales. Non seulement la culture en France dans sa spécificité est menacée par le nouveau projet mais la vision du dialogue social tel qu’il est présenté est symbolique d’une sombre perspective.
Nous ne pensons pas que ce sont les intermittents défendant légitimement leurs droits qui prennent en otage les festivals et le public,mais au contraire ceux qui méprisent les gens qui servent la culture et la culture elle-même. Les retombées positives de l’existence d’un réseau considérable et d’une activité culturelle intense dans le pays sont avérées, notamment en termes économiques, or tout cela n’existe que grâce aux intermittents, il faut que le public et les citoyens en général le sachent.

Avec les intermittents,pour la défense de leurs droits, pour une refonte du statut plus juste et la fin des attaques incessantes pour exclure et encore exclure.
Contre le « dialogue social » tronqué et l’hypocrisie du gouvernement.
Pour le retrait du projet et une vraie table ronde avec les acteurs concernés.
Et pour ceux et celles qui, de bonne foi, souhaitent mieux comprendre la situation, tout est là:

Detroit Music

Jeffrey Lee Pierce sessions vol.3 « Axels & sockets »
Zénith de Nantes , la tournée